Tondo Tondi
#67

Exposition du 14 au 23 juin 2018
Vernissage le mercredi 13 juin de 18h à 21h

Artistes présentés : Pam Aitken, Joanick Becourt, Jean-Pierre Bertozzi, Christine Boiry, Francesc Bordas, Carol-Anne Braun, Diane De Cicco, Isabelle de Gouyon Matignon, Olivier Di Pizio, Jacky Ferrand, Catherine Gaillard-Remontet, Fabienne Jousse, Darko Karadjitch, Anne Lou, Mitsouko Mori, Madeleine Sins.

Le tondo (tondi au pluriel) est un profil, généralement sculpté en faible relief, mais qui peut aussi être peint, réalisé sur un support de format rond ou à l'intérieur d'un disque, et non en rectangle comme il est plus courant. Le terme provient de l'italien, c'est une aphérèse du mot rotondo (rond). Wikipédia

Que ce soit dans l'art égyptien, dans l'Antiquité grecque et romaine déjà familières du nombre d'or, ou à la Renaissance, la géométrie a toujours constitué l’un des fondements des inventions des artistes. La géométrie est aussi constitutive du format en peinture rectangle, carré ou cercle.

Le titre de cette exposition fait aussi allusion à une association d'artistes abstraits, Cercle et Carré, fondée en 1929, dont Kandinsky et Léger, étaient membres. D'une courte durée, l'association n'a existé qu'un an, le temps d'organiser une exposition et de publier quelques numéros d'une revue, elle a été relayée par une autre association, centrale dans l'histoire de l'abstraction : Abstraction-Création. Fondée par Herbin, rejoints notamment par Kandinsky et Kupka, elle a été active entre 1931 et 1936. La filiation perdure par la création dès 1939 de l’association Réalités Nouvelles.

Mais cette proposition Tondo-Tondi déborde largement le cadre historique de ces références en montrant des travaux  d’artistes abstraits contemporains qui utilisent la géométrie particulière du cercle comme format, chacun à leur manière et dans des buts qui leur sont propres.