Mark Starel
#124



Exposition du 23 au 31 juillet 2021
Ouverture le jeudi 22 juillet de 18h à 21h

Le paradigme de mon travail repose sur l’hypothèse que la réalité contemporaine est une réalité statistique.
Cette hypothèse m’accompagne depuis les années 1990, lorsque j’ai combiné des données statistiques avec des motifs rayés, peints ou collés sur les murs de la galerie.
Tout comme alors, je m’intéresse à une activité artistique qui caractérise précisément le trinôme : espace galerie - intervention artistique - visualisation de données statistiques.
En référence à ce trinôme, je voudrais ajouter que l’espace de la galerie crée toujours un nouveau contexte architectural pour les oeuvres d’art.
L’intervention artistique a le plus fort impact sur le spectateur lorsqu’elle est réalisée in situ, avec la référence de la forme artistique au caractère de l’intérieur.
Les statistiques que j’utilise concernent généralement le comportement social des gens et les menaces pour la santé, le climat, la démographie, les forêts tropicales, etc.
Les peintures que je présente dans la galerie Abstract Project ont été préparées à partir d’un film polymère qui a été collé sur les murs de la galerie.
J’ai utilisé des lieux non traditionnels pour présenter mes peintures : un coin concave entre deux murs, qui plie le tableau, et un pilastre mural, qui coupe le tableau en trois parties et prolonge la partie médiane du tableau dans l’espace de la galerie.
Un tel jeu avec le contexte architectural est ma façon préférée de créer des interventions à l’intérieur.
Elle est également cohérente avec mes réflexions sur les formes d’existence d’une oeuvre contemporaine dans l’espace public.
Le contenu des images présentées dans la galerie de projets abstraits est basé sur les données statistiques du bulletin électronique de l’OMS « COVID-19 Weekly Epidemiological Update Edition 48 ».
Le numéro publié le 13 juillet 2021 rapporte que dans le monde au cours de la semaine dernière, le nombre de nouveaux cas de COVID-19 et de décès a augmenté par rapport à la semaine précédente.
Mes photos concernent cette croissance - les nouveaux cas signalés (photo 1) et les cas cumulatifs de COVID-19 (photo 2), au 11 juillet 2021.
Mes photos combinent deux manières différentes d’enregistrer des données statistiques : un graphique circulaire et un graphique à barres.
Chaque ceinture représente une région de l’OMS : Amériques, Europe, Méditerranée orientale, Asie du Sud-Est.
Mon travail peut être considéré comme un aperçu de l’état actuel des menaces mondiales pour la santé publique liées à la pandémie.
Je laisse aux téléspectateurs le soin d’évaluer la menace, l’exposition et le contexte.

Mark Starel (alias prof. Wiesław Łuczaj)
Paris, le 21 juillet 2021